1 an

Oui je triche un peu cela fait déjà 4 jours que tu as un an mais je n’ai pas eu le temps d’écrire avant.

Il y a un j’étais déjà rentrée de la maternité et je me remettais doucement de ta venue en contemplant tes beaux yeux marrons.

Je me souviendrais de la date du 12 juillet pendant un sacré bout de temps.

J’avais rendez-vous pour le dernier contrôle avant ta naissance ainsi que le monitoring. J’ai écouté avec attention tous tes petits battements de coeur. Je ne voulais pas que tu fasses comme ta soeur et qu’on me le déclenche. Je ne voulais revivre l’enfer des contractions de fin de travail dès le début du travail.
Je voulais vivre naturellement ta venue et connaître les contractions naturelles qui font rire (phrase de ma sage femme).
La sage femme qui me suivait m’a donné la procédure pour l’accouchement post terme car au vu de la porte de ta grotte, tu n’étais pas prêt d’arriver 🙂
Je me suis juste dit que je n’en pouvais plus, mes chevilles ressemblaient à mes mollets et j’avais grand peine à poser mes pieds par terre.

Ce jour là, on m’a fait une écho de bien être car cela faisait quelques jours que tu te faisais calme, ma petite boule de nerf ! Mais tout allait bien dans ta grotte, tu avais du prendre un shoot d’amniotique 🙂

Je suis rentrée à 19h30 fatiguée de ma journée et limite déprimée de devoir encore attendre car je voulais te voir. L’attente était trop longue.

Et puis vers 22h30, je commence à ressentir une première contraction. Ah ben tiens oui, effectivement je comprends mieux le terme de contraction qui fait rire. Elle chatouille donc je ne fais rien, on attendra.
5 minutes plus tard une autre … au bout d’un quart d’heure je me dis que vu qu’elles viennent très régulièrement je vais peut être les noter pour voir et prendre un spasfon.
00h30, 3 spasfons plus tard sans aucun effet mais les contractions ne font toujours que chatouiller …
Je réveille quand même ton papa. Enfin réveiller est un bien grand mot étant donné qu’il ne dormait pas vraiment vu que moi non plus je n’arrivais pas à dormir. (Ca chatouille certes mais ça empêche quand même de dormir un ventre tout dur !)

Je me dis qu’il serait peut-être plus prudent d’y aller car il faut aussi emmener ta grande soeur chez la nounou. Le temps de réveiller Gonzesse et d’arriver chez la nounou il est déjà 1h (oui la nounou n’habite pas loin ça aide :p)
A 1h 15 on arrive à l’hôpital, je marche tranquillement vers l’entrée des urgences. Le médecin urgentiste me propose un fauteuil roulant. Je rigole et lui dis que non ça va, je peux marcher.
Les contractions chatouillent moins mais ne font pas encore mal à proprement dit. Je ralentis juste toutes les 5 minutes.

On arrive à l’entrée des sages femmes, on avait appelé pour prévenir de notre arrivée. Elles me regardent et me disent que j’ai l’air en pleine forme. Heuuuuuu ouais mais j’aimerai bien dormir là quand même !!!

Je tombe sur une étudiante de dernière année. Ok ça ne me dérange pas au contraire ! Mais euh pourquoi elle est tout le temps toute seule… Elle me pose une perfusion, je demande pourquoi bah oui je n’ai pas encore eu la péridurale. « Quand le travail a commencé, les femmes enceintes ont tendance à déshydrater, c’est juste pour prévoir »
Mouais bof mais bon, elle me rate une première fois … et fais péter la veine humpf … Je commence tout doucement à perdre patience parce que bon si quand le travail commence on se déshydrate ok mais on n’a pas du tout de patience non plus !
Sa chef vient à la rescousse et essaie sur le poignet … et me racle l’os … bon bah euh aieuh …. et finit par me la planter dans la main … re aieuh …

A 4 cm, elles décident de me m’installer en salle d’accouchement : « Les Baléares ». Ouais ouais je me sens déjà en vacances counasses va !  (je n’ai plus trop de patience je te dis !). Il est 2h15 et je m’ennuie … alors je me balade et je fais les cents pas dans le couloir long de 5 mètres Youpiiiiii !

2h30 … AIEUHHHHHH, bon les contractions ne chatouillent plus d’un seul coup. Sans prévenir personne, elles ont décidé de faire très très très très maleuh.

Je retourne tant bien que mal à pied jusque dans la salle et je demande à Juju d’appeler la sage femme pour demander la péri parce que là 5 contractions comme ça et je suis déjà en pleurs.

2h45 l’anesthésiste est appelée.

3h l’anesthésiste arrive.

3h10 la péridurale est posée et on me dit que je peux m’allonger. Je voulais accoucher sur le coté c’était prévu ça a été mission impossible. Pourquoi me direz vous ? Tout simplement parce que au moment où je commence à poser mon dos, je dis (ou je crie je ne me souviens plus) qu’il arrive et que je vais devoir pousser.
Là je ferme les yeux … j’entends les sages femmes et l’auxiliaire de puériculture s’agiter dans tous les sens. Je ne réfléchis pas, je n’écoute personne et je pousse. Je me souviens surtout quand la sage femme a hurlé un STOOOOOOOPPPPPPP pour pouvoir tourner les épaules 🙂

3h16 on me pose sur ton ventre. Ton arrivée  a été rapide voire un peu trop rapide sans réelle douleur autre que les contractions. J’ai mis du temps à réaliser que le petit bout que tu étais était mon fils. J’ai mis du temps à comprendre que tu n’étais plus en moi car j’avais encore les mots de la sage femme qui résonnaient « col long et dur… pas pour tout de suite… procédure post terme… ». Je me souviens que l’anesthésiste est sortie de la salle une fois que tu étais posé sur mon ventre et m’a félicité puis m’a dit qu’elle ne s’était jamais sentie aussi inutile ! J’ai rigolé mais je ne sentais plus mes jambes 🙂 La péridurale commençait à faire effet un peu trop tard 😀

Depuis cette minute, tu es là près de moi et en un an nous n’avons été séparé que deux nuits. Chaque jour, je te vois grandir et évoluer. Tu me fais comprendre que tu ne veux pas marcher ou te tenir assis parce que tu préfères être dans mes bras mais la nature te rattrape et tu vas si vite à quatre pattes. Tu aimes découvrir ton monde, tu aimes les gens !

Dans deux mois, nous allons être séparés la journée. Tu seras à la crèche avec plein d’autres bébés 🙂 Je ne m’inquiète pas je sais que tu seras bien là bas, tu y trouveras Elodie que tu aimes déjà !
Je ne m’inquiète que pour le moment de la sieste où quand tu n’arrives pas à t’endormir tu nous réclames ton papa et moi. Mais je sais que tu seras un grand garçon et que tu t’y feras.

Je t’apprendrai à être fort parce que je suis ta maman.

Je t’apprendrai à aimer comme moi je t’aime.

Je t’apprendrai à respecter les gens qui te respectent et à ne pas te laisser faire.

Je t’apprendrai à aimer la vie car depuis que ta soeur et toi êtes là, je l’aime aussi.

Je t’apprendrai plein de choses mais toi tu apprendras à être toi et tu seras le plus merveilleux !

Merci mon Pierrot !

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Pierrot.

9 commentaires sur “1 an

  1. j’adore les recits d’accouchement, ça me donne toujours des frissons
    gros bisous à vous 4 ♥

  2. Magnifique, juste magnifique !

  3. gregorovna dit :

    Un très joyeux premier anniversaire 🙂

  4. thebookofmum dit :

    Très beau récit et quel accouchement rapide !
    Par contre je ne me souviens plus des chatouilles 😉

  5. Mam' Plume dit :

    Quel beau récit! Un accouchement rapide dis donc 😉 Bizarrement je ne me rappelle pas des « contractions chatouilles »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s