Mon mal-être ma première solution

Voilà il y a peu tu as pu découvrir que ça n’allait pas.

Je ne suis pas du genre à étaler quand ça ne va pas.
Un article court tu n’auras pas plus. Je n’aime pas me plaindre, je n’aime pas embêter les gens (oui c’est bon ça je sais je ne te saoule pas et je ne t’embête pas!).

Alors j’ai pris un peu de recul pour savoir les raisons et les causes de ce qui n’allait pas.

Tout va de mal en pis depuis que j’ai arrêté le travail. On m’avait dit que le congé parental me rapprocherait de ma fille … J’ai plus la sensation qu’on se soit séparée.
J’ai pu découvrir que je ne suis pas une mère au foyer.

Ce qui n’allait pas non plus c’est que peu de temps avant ma deuxième grossesse, j’ai déménagé dans une région que je ne connaissais pas (pour dire je ne savais pas où situer la ville ….). Mais voilà cette région malgré son soleil est très froide. On ne t’accueille pas les bras ouverts et mêmes eux l’avouent. J’ai en plus changé de poste du coup, et je me suis retrouvée à l’accueil où je me faisais insultée au moins une fois par jour … J’en étais arrivée à me réveiller en pleurs la nuit rien qu’à l’idée de devoir travailler. Alors ne te méprends pas, j’adore me lever le matin pour aller bosser. Je suis une bosseuse, j’aime rendre service aux gens (chut ne l’ébruite pas trop bientôt on croira que j’aime les gens).
Ensuite j’ai fait partie de la grande entreprise qui bouffe la petite et donc toutes les modifications sont de ma faute (et je ne suis qu’une pauvre gestionnaire avec un tel pouvoir de décision … quelle conne…), le directeur adjoint m’aime bien (je ne sais pas pourquoi … ça a été le cas dès le départ mais ça ne plait pas …) et du coup on me l’a bien fait payer.
Je me suis dis que je les emmerdais et en plus j’apprends entre temps qu’un petit bonhomme a élu domicile dans mon bidou.
Aux vues de l’accueil, je me suis dis que je resterai à la maison au moins un an avec mes enfants. Que je profiterai un max d’eux.

Oui mais voilà ne s’improvise pas qui veut en femme au foyer. Déjà dans un premier temps, ma fille était contente d’avoir sa maman à la maison et moi aussi parce qu’avec les déplacements de monsieur c’était plus facile. Mais vint la rentrée des classes…
Et là Gonzesse a commencé à me faire payer que ce n’était pas papa qui n’était pas à la maison. En gros depuis le mois de septembre, je vis un semaine de bonheur contre 3 semaines de colères, provocation et oppositions avec mots durs et méchancetés parfois.
J’encaisse, je ne dis rien.
Avant j’avais une vie sociale, genre presque jamais libre invite moi à l’avance sinon tu ne me verras pas. Maintenant dans cette région (et c’est encore le cas alors que ça fait deux ans que je suis ici), tu m’invites quand tu veux hein ! Je suis toujours dispo !
J’encaisse encore.
Rester à la maison avec pour seule vie sociale ses enfants… comment dire ça m’a tué les neurones.

Alors ne t’imagine pas des choses. Je ne regrette absolument pas mes enfants LOIIIIIIINNNNNNNNNN de moi. Ils sont ma vie, mon souffle, ma raison d’être !!!
Mais je suis devenue aigrie, amère et jalouse et aussi intolérante. Ce qui n’est pas dans ma nature.

J’ai besoin de souffler et tu vas me dire que je suis une mère indigne. La première de mes solutions a été de laisser mes enfants en vacances chez les grands parents pendant deux semaines (QUOI ???? mais Pierrot n’a que un an !!!!) Bah oui mais tu préfères quoi ??? (ta préférence je m’en contre fous de toute façon hein 🙂 )
C’est soit je continue comme ça et mon couple et ma vie se fout en l’air soit je les laisse s’éclater comme des dingues avec des grands parents qui les laissent faire ce qu’ils veulent (oui oui mon fils s’éclate comme un fou, mange bien , dort bien) et moi je revis, je me repose.

La deuxième solution sera dans un mois, je reprends le boulot. Je vais galérer à tout gérer (ça me fout la trouille grave) mais il le faut parce que sinon ça ne va pas le faire.
Mes vacances ont été gâchées par ma dépression, oui avec le recul je le dis je pense être dépressive. Je ne supporte plus rien, juste envie d’etre sous ma couette et dès que ma fille parle ou mon fils chouine je vire au rouge. Je me suis même plusieurs fois demandé si je me ferai mal en sautant du premier étage. Dans ma tête, je ne l’ai pas fait parce que je me suis dis que je ne me ferai pas assez mal…

Donc là aujourd’hui c’est mon premier jour de vacances parental, entaché par un problème de frigo et surtout d’odeur mais bon, j’avoue je souffle je revis parce que je n’ai plus de cris, de pleurs et de caprices dans les oreilles.

J’avais besoin de MA pause et de me retrouver moi et non plus être cette personne aigrie.

 

 

 

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Tout.

16 commentaires sur “Mon mal-être ma première solution

  1. Je te comprends…j’avou que souvent j’envie beaucoup les mamans au foyer, je voudrais être à leurs places…
    Mais au fond de moi même je sais que ce n’est pas pour moi, que j’ai besoin de plus, de vivre autre chose.

  2. natetsesoursons dit :

    Déjà d’être consciente de ce qui te bouffe c’est un grand pas! Courage ma belle ♥♥♥

  3. Profite ben de ta pause, j’en suis pas encore là mais comme je te comprends, j’ai tellement envie de retrouver un emploi et pourtant je suis folle de ma citrouille, mais je ne suis pas non plus une femme au foyer, chacun son truc !! Des bisous ma belle!! (et tu appel ça un article court :p )

  4. blandine dit :

    profite de ce temps pour te reposer et te retrouver!
    je te souhaite de nous revenir en pleine forme <3<3<3

  5. Chronique d'un congé parental dit :

    Plein de courage ma belle! Que c’est difficile de pointer ce qui ne va pas quand on est au fond. Et tu as su trouver une raison de ton mal etre et rien que pour cela Bravo! Tu as besoin de cette pause et profites en ! Même si la reprise va te sembler difficile en terme de gestion de temps, boulot, collègue et petits bouts à la maison tout ceci te sera bénéfique et du coup sera bénéfique à ta famille. Continue à t’accrocher et à faire ce qui te semble bon pour toi car c’est cela qui créera le bonheur des tiens. Pleins de biz

  6. mamanmusee dit :

    Je n’aime pas te savoir triste, alors que tu as l’air toute joyeuse sur facebook. Tu vas voir, ça va te faire du bien ces 2 semaines en amoureux, sans enfants, sans cris, sans stress. Ne culpabilise pas, on en a toutes besoin ! Moi la première ! Tu n’es pas faite pour être mère au foyer ? Qu’à cela ne tienne, tu vas reprendre le boulot ! Allez ça va aller et si tu as besoin d’en parler, tu sais que je suis là ♥♥♥ et pis sinon moi aussi je vais déprimer d’abord ! Tu me fous le cafard ! Bon en fait je l’avais déjà un peu à cause du billet que je viens de terminer. 😦 Bisous Mary !

  7. Comme je te comprends, comme j’ai hate que Nenette parte 4 jours 4 petits jours mais c deja ca!!

  8. Mimine dit :

    T’es pas une mère indigne loin de là… comme le dit justement nat, c’est bien que tu te rende compte de ce qui ne va pas et que tu ne voile pas la face. Toutes les femmes ne sont pas faites pour être maman au foyer, ce qu’il faut c’est le savoir à temps. J’en ai connu une comme ça qui a mal finie parce qu’elle a jamais voulu admettre que son mari avait raison et c’est moche à voir! Tes enfants ont besoin de toi certes mais ils ont surtout besoin d’une maman qui a la pèche et qui traîne pas le pied. Ce sont de véritables éponges. Tu vas reprendre le boulot et tu verras ça se passera beaucoup mieux parce que tu auras vraiment du plaisir avec être avec eux et ils te le rendront 🙂 Confiance et courage !

  9. Mili bricole dit :

    Oh comme je te comprends! Le lundi, je ne travaille pas donc je suis à la maison avec mes loulous… Et le lundi soir, je dis à mon homme  » je ne suis pas faite pour être mère au foyer ». Je pense sincèrement que je déprimerais aussi si je ne bossais pas! J’espère que ton retour au boulot te redonnera l’envie. C’est pas facile de s’organiser au début mais, une fois que l’organisation est calée, tu te sens bien bien vivante!

  10. Adèle Ka dit :

    Je n’ai rien à ajouter à ce qui a déjà été dit…. je voulais juste mettre mon petit mot d’encouragement; ça me fait mal au coeur de lire autant de tritesse (mais tu as bien fait de lâcher le morceau!) Je te souhaite de bien recharger tes batteries, de vite retrouver la Femme active et neuronnée qui s’était un peu perdue dans un tas de jouets éparpillés et des trainées de purées… Je suis persuadée que ton bonheur complet fera aussi le bonheur de tes enfants, et que tu vas gérer à donf 😉
    Courage!

  11. thebookofmum dit :

    Je ne vais pas t’embêter avec de longs discours, juste te dire que je compatis ma belle.
    Pas facile de trouver les mots justes pour te faire comprendre que ça ira mieux, que ça va passer, j’en suis sûre.La reprise prochaine du boulot va te faire du bien même si il y a une part d’inconnu.
    Tu pourras enfin te retrouver et apprécier d’autant plus les moments avec tes enfants.
    Bon courage ! Plein de pensées réconfortantes !

  12. dexterinablog dit :

    Alors, déjà ne culpabilise pas pour tes loulous, souvent, ils sont + gâtés chez les grands parents ! En otut cas, c est le cas chez tout les GP d’ami(e)s que je cotoie ! (ué parce que moi, je n’ai pas encore sauté le pas de les faire garder ;/ mes parents ont des soucis de santé et sont donc fatigués et les parents de mon homme, je n’ai pas confiance 😡 bref, osef ^^)

    Tu es d’où ? tu sais, les gens ont souvent tendance à se regarder le nombril et à ne plus vivre ensemble :/
    Avec le temps je crois que l on devient égoïste et on oublie de regarder autour de nous 😡

    En tout cas, profite bien de ces petits moments tranquille et souffle un bon coup !
    Tu n’en appreciera que + les retrouvailles avec tes loulous !

    Courage et si besoin, n hésite pas à venir papoter !

  13. femmeaufoyer dit :

    je suis moi mm au foyer je comprends se besoin de souffler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s