Rêves #1

Aujourd’hui, je vais inaugurer une nouvelle rubrique : Rêves. Tous les matins ou après mes siestes, je me réveille toute bizarre suite aux différents rêves que je fais et j’avoue ça me perturbe beaucoup car ils sont vraiment vraiment bizarres.

Je ne les comprends jamais et je ne sais pas comment les interpréter. Alors je me suis dis pourquoi ne pas vous en faire part peut-êter que vous comprendrez mieux que moi 🙂

Je suis avec ma soeur à Rennes et elle m’emmène dans son nouvel appartement pour boire un café. Je me dis que c’est un vrai labyrinthe son immeuble et que je ne suis pas sure de pouvoir retrouver mon chemin en partant.
On rentre on se pose sur la terrasse qui est commune à tous les autres immeubles aux alentours et toutes les tables et chaises sont rouges. Je me dis que ça doit être sympa, ça crée une bonne ambiance et tout et tout.
On se pose, et là d’un seul coup plein de monde nous rejoint. Et je regarde un petit ventre rond. On discute et je lui demande si elle voit souvent ses enfants. Elle me dit qu’ils sont bien chez leur père et que ça leur suffit.

On est en balade dans la cité. C’est là que je remarque qu’elle habite une cité avec plein d’immeuble de toutes les couleurs. Je lui demande avec un sourire  si elle n’aurait pas pris un peu de poids. Elle me réponds que ça ne me regarde pas et que de toute façon ce sera bientôt réglé. Je la regarde interloquée. Et je lui dis que pour une fois elle pourrait arrêter de ne penser qu’à elle et que si elle ne veut pas reprendre sa vie en main, elle pourrait le faire pour cet enfant à venir et ses trois autres enfants qui sont tristes de ne pas la voir.
Là elle sort un flingue et je pars en courant mais elle arrive quand même à tirer une balle dans ma jambe droite. Je tombe et là elle est au dessus de moi et me tire dans la jambes gauche. Puis elle me dit que sa vie ne me regarde pas et je la vois se jeter du haut de la terrasse. Je me relève court et la voit se relever dégoutée de s’être ratée. Elle voit un long clou dans le mur. Je lui crie d’arrêter. Mais elle prend son pied pour l’enfoncer lentement très lentement.
Et elle part après.

Moi j’ai envie de vomir… et je ne sais plus où je suis. J’essaie de retrouver la rue principale pour tenter de prendre un bus. Je vois des jeunes de la cité qui foutent le bordel mais ça m’est égal. Ils me cherchent des noises mais je les ignore. J’attends un bus qui pourraient me ramener chez moi. Mais Rennes c’est loin. Et là je vois un bus d’aéroport et je rentre dedans.

Et c’est là que je me réveille.

Publicités